À Charles Spon, le 8 décembre 1671
Note [10]

Épis mûrs, v. note [39], lettre 222. Guy Patin espérait depuis des années (v. note [8], lettre 358) faire éditer à Lyon les œuvres complètes de Thomas Lieber, dit Éraste. À cette fin, il avait envoyé ses propres exemplaires à Charles Spon. Le projet avait avorté, on les lui renvoyait. Les précautions que Guy Patin prenait pour les récupérer étaient liées au séquestre qu’on avait mis sur sa propre bibliothèque.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 décembre 1671. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1011&cln=10

(Consulté le 11.05.2021)

Licence Creative Commons