De Hugues de Salins, le 16 décembre 1656
Note [10]

« méconium qui a l’aspect du pavot ».

Le méconium (du grec mêkôn, pavot, papaver en latin) est à proprement parler « le suc ou le jus de pavot tiré par expression, qui diffère de l’opium en ce que celui-ci est une larme qui en découle après une incision » (Furetière) ; en dérive le sens analogique d’amas de « matières visqueuses, verdâtres ou brunâtres, ainsi nommées à cause de leur ressemblance avec du suc de pavot, qui s’accumulent dans les intestins du fœtus durant la gestation et que l’enfant rend presque immédiatement après sa naissance » (Littré DLF).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Hugues de Salins, le 16 décembre 1656. Note 10

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9005&cln=10

(Consulté le 19.11.2019)

Licence Creative Commons