À Charles Spon, le 8 mars 1644
Note [11]

Humer, au sens premier, c’est « avaler en retirant son haleine [en aspirant]. Il ne se dit guère que des corps liquides comme des bouillons, œufs frais, sirops, ou autres choses qu’on avale par remède ou par aliment. Il faut humer le café, le chocolat tout chaud » (Furetière).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 mars 1644. Note 11

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0101&cln=11

(Consulté le 24.11.2020)

Licence Creative Commons