À Hugues II de Salins, le 9 mars 1657, note 11.
Note [11]

Turbith : « espèce de petite plante que les Latins nomment tripolium. […] Le turbith est une drogue dangereuse, parce qu’elle purge trop violemment. Les chimistes appellent aussi turbith minéral, un précipité jaune de mercure qui purge avec violence et qu’ils nomment ainsi à cause qu’il trouble toute l’économie du corps » (Furetière).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 9 mars 1657, note 11.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0468&cln=11

(Consulté le 01/03/2024)

Licence Creative Commons