À Johannes Antonides Vander Linden, le 22 juin 1657
Note [12]

La page 198 des de Scriptis medicis (l’Index) de Johannes Antonides Vander Linden (2e édition, Amsterdam, 1651, v. note [3], lettre latine 26) correspond au début de la notice sur Caspar Hofmann. La 5e référence fournie (dernière de la page) est : De Thermis Hirsbergensibus liber. Extat cum Consiliis, et Epistolis Ioa. Cratonis. Francof. apud hæredes Andreæ Wecheli, 1591, in 8. [Livre sur les Thermes d’Hirschberg (Silésie). Présenté avec les consultations et lettres de Johann Crato (v. note [2], lettre 845). Francfort, chez les héritiers d’Andreas Wechel, 1591, in‑8o]. La Memoriæ Medicorum nostri seculi clarissimorum renovatæ Decas prima, curante M. Henningo Witten [Première décade du mémoire des médecins des plus brillants de notre siècle, mis à jour par les soins de Henning Witten] (Francfort, Martin Hallervord, 1676, in‑8o) a aussi placé ce titre en tête de la bibliographie qu’elle a consacrée à Caspar Hofmann (page 137).

À la page 199 des mêmes de Scriptis medicis, la dernière référence de la liste d’Hofmann est : Consilia et Epistolæ Medicæ extant eo in opere quod Laurentius Scholzius edidit Francof. apud Andr. Wecheli hæredes, 1598, in fol. [Des consultations et des lettres médicales (d’Hofmann) existent dans cet ouvrage que Lorenz Scholz a publié à Francfort chez les héritiers d’Andreas Wechel, 1598, in‑fo ; v. note [18], lettre 407, pour le titre complet de ce recueil)). L’Elenchus authorum, ex quorum scriptis hunc Consiliorum Medicinalium Librum congessimus [Appendice des auteurs dont nous avons rassemblé les écrits pour ce livre de consultations médicales] y recense un Casparus Hoffmannus, Sil. Illustriss. Electoris Brandeburgici Medicus [Caspar Hoffmann, natif de Silésie, médecin de l’illustrissime électeur de Brandebourg] ; on y a trouvé sept de ses consultations, dont cinq sont datées de 1577 à 1581, ainsi même que son De Thermis Hirsbergensibus (colonnes 1061‑1068), daté de 1569.

Le Chronici Chronicorum Ecclesiastici Liber iix. Dies natales viror. literis armisq. illustrium, usq. ad an. 1600. xi. Dies emortuales… ad an. 1614 [Second livre des Chroniques de chronique ecclésiastique… x. Dates de naissance d’hommes qui se sont illustrés dans les lettres et dans les armes jusqu’à l’an 1600. xi. Dates de décès… jusqu’à l’an 1614] (Francfort, Officina Aubriana, 1614, in‑8o, pages 1098 et 1167) donne Lemberg (principauté de Jawor en Silésie), le 1er octobre 1529, pour lieu de naissance de cet autre Caspar Hofmann (ou Hoffmann), et Berlin (Colonia ad Suevum) pour lieu de sa mort, le 1er août 1584 (vieux style).

L’Epistolarum Philosophicarum, Medicinalium, ac Chymicarum a summis nostræ ætatis Philosophis ac Medicis exaratarum Volumen… [Volume de lettres philosophiques, médicales et chimiques écrites par les plus grands philosophes et médecins de notre temps…] recueilli par Lorenz Scholz (Francfort, héritiers d’Andreas Wechel, Claudius Marnius et Johannes Aubrius, 1598, in‑fo) contient quatre lettres de cet autre Caspar Hofmann, datées de 1575 à 1583 et signées Hofmannus ou Hoffmannus). Il a donc bien précédé son homonyme, le Caspar Hofmann qui était natif de Gotha (Thuringe) en 1572 et l’ami vénéré de Guy Patin.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 22 juin 1657. Note 12

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1117&cln=12

(Consulté le 10.05.2021)

Licence Creative Commons