À Thomas Bartholin, le 18 mars 1663
Note [12]

Le gilla (v. note [9], lettre 311), dit de Théophraste ou de Paracelse (dont c’était un des prénoms), était une préparation vomitive de zinc vitriolé qui fut supplantée par l’antimoine.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Thomas Bartholin, le 18 mars 1663. Note 12

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1266&cln=12

(Consulté le 24.09.2022)

Licence Creative Commons