À Charles Spon, le 24 décembre 1655
Note [13]

Une thèse était problématique si sa conclusion était incertaine et discutable, ce qui pourtant ne la disqualifiait pas comme étant fausse, criminelle et donc insoutenable.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 24 décembre 1655. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0430&cln=13

(Consulté le 13.05.2021)

Licence Creative Commons