À Charles Spon, le 5 février 1658
Note [13]

Denis Fournier, natif de Lagny (Oise), mort en 1683, chirurgien de Saint-Côme, était spécialement réputé pour ses talents en chirurgie prothétique. Il a inventé plusieurs instruments, et publié plusieurs ouvrages d’anatomie et de pratique chirurgicale (Index funereus page 62). Le plus curieux aujourd’hui est sa Réponse aux calomnies inventées et formées contre D. Fournier, maître chirurgien à Paris, et opérateur lithotomiste, touchant l’opération de la pierre qu’il a faite le 3e de novembre 1660, en l’Hôtel-Dieu de Paris, en la personne de Nicolas Marguerite, natif de Langres, âgé de vingt-deux ans (pièce in‑4o, sans lieu, ni nom, ni date) : le patient était mort au 12e jour suivant l’opération et on avait accusé Fournier d’en être responsable par les fautes opératoires qu’il avait commises.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 5 février 1658. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0514&cln=13

(Consulté le 07.05.2021)

Licence Creative Commons