À Hugues de Salins, le 22 février 1667
Note [13]

Anacrise, ou parfait jugement et examen des esprits propres et nés aux sciences, où l’on voit la différence d’aptitudes qui existe entre les hommes, et le genre d’instruction qui convient à chacun… Composé en espagnol par M. Jean Huart, docteur, natif de S. Jean du pied du Port, et mis en français, au grand profit de la République, par Gabriel Chappuis, Tourangeau (Lyon, F. Didier, 1580, in‑12, nombreuses rééditions) est le seul ouvrage connu du médecin et philosophe espagnol Juan Huarte Navarro (Saint-Jean-Pied-de-Port, Navarre vers 1530-vers 1600). Publié pour la première fois en espagnol à Pampelune en 1578, ce traité analyse les facultés intellectuelles des hommes avec autant de succès que pouvait le permettre l’état de la physiologie à l’époque. Huarte a de bons aperçus sur l’éducation, mais il pousse sa théorie jusqu’à prétendre que l’on peut procréer à volonté des enfants de l’un ou de l’autre sexe, et de tel ou tel génie (G.D.U. xixe s.). Guy Patin renvoyait au chapitre 1, Ici se prouve, par l’exemple, que si l’enfant n’a l’esprit requis pour apprendre la science qu’il veut étudier, il perd temps de l’ouïr de bons maîtres et ne gagne rien d’avoir beaucoup de livres et de travailler à les feuilleter toute sa vie.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 22 février 1667. Note 13

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0901&cln=13

(Consulté le 06.05.2021)

Licence Creative Commons