À Claude II Belin, le 5 décembre 1641
Note [14]

Honoré ii Grimaldi (1599-1662), prince de Monaco, petit-fils d’Honoré ier, avait pris à l’âge de 5 ans (1604) la succession de son père Hercule, que ses sujets avaient assassiné et jeté à la mer. Pendant sa minorité, son oncle et son tuteur, Frédéric Lando, avait gouverné en son nom et fait venir à Monaco une garnison d’Impériaux. Dès qu’il eut atteint sa majorité, Honoré ii suivit une politique toute contraire. Il avait conclu à Péronne (14 septembre 1641) un traité secret avec Louis xiii, qui, non seulement lui accordait sa protection, mais encore lui donnait, avec le titre de pair de France, le duché de Valentinois, la baronnie de Buis et en Auvergne, la baronnie de Calvet et le comté de Cardalez. Le 17 novembre, Honoré ii contraignait les Espagnols à quitter Monaco. Il fut le constant allié de la France (G.D.U. xixe s.).

Saint-Simon (Mémoires, tome i, pages 268‑269) :

« C’est le père {a} de ce prince de Monaco du traité {b} qui, le premier, s’est fait appeler et intituler prince de Monaco ; le père {c} de celui-là et tous ses devanciers ne se sont jamais dits ni fait appeler que seigneurs de Monaco. {d} C’est, au demeurant, la souveraineté d’une roche, du milieu de laquelle on peut, pour ainsi dire, cracher hors de ses étroites limites. »


  1. Hercule Grimaldi.

  2. Honoré ii.

  3. Honoré ier.

  4. D’origine génoise, les Grimaldi avaient été seigneurs de Monaco depuis la fin du xiiie s.


Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 5 décembre 1641. Note 14

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0063&cln=14

(Consulté le 16.04.2021)

Licence Creative Commons