À Claude II Belin, le 7 novembre 1659
Note [14]

« Qui n’a pas des oreilles d’âne ? {a} comme si tous ces pères issus de la progéniture de Loyola étaient sans péché. »


  1. Réminiscence possible de Perse (Satire i, vers 121) : Auriculas asini Mida rex habet [Le roi Midas a des oreilles d’âne], repris et richement commenté par Érasme dans son adage no 267, Midas auriculas asini [Midas a des oreilles d’âne].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 7 novembre 1659. Note 14

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0584&cln=14

(Consulté le 03.12.2022)

Licence Creative Commons