À Charles Spon, le 4 août 1654
Note [15]

Mme de Beauvais (Catherine-Henriette Bellier, dite la Catau, v. note [12], lettre 208) était universellement décriée et détestée. On disait en effet que son grand-père était fripier ou crocheteur aux halles. Le 12 novembre 1652, elle avait marié une de ses filles, Anne-Jeanne Baptiste de Beauvais, au marquis de Richelieu, Jean-Baptiste-Amador de Richelieu. Ce mariage avait été l’un des grands scandales de l’époque (v. note [40], lettre 297).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 4 août 1654. Note 15

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0363&cln=15

(Consulté le 29.06.2022)

Licence Creative Commons