L. 208.  >
À Claude II Belin,
le 27 novembre 1649

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

Monsieur, [a][1]

Le présent porteur s’en retournant en votre bonne ville de Troyes, [2] d’où il est natif, et m’ayant fait l’honneur de me venir dire adieu, m’a donné occasion de vous écrire la présente qui n’est à autre fin que de m’entretenir toujours en vos bonnes grâces et vous assurer de la santé de toute ma famille. Le 9e du mois prochain, mon fils aîné [3] répondra de son troisième acte, pour être licencié [4] à la Saint-Jean prochaine et pour passer docteur par après quand il plaira à Dieu. [1] Je reçus hier de Lyon, en quatre tomes in‑fo, Io. Henricci Alstedii Encyclopediam universam [5] qui est un livre merveilleusement bien étoffé et enrichi de beaucoup de belles choses. [2] On imprime quelque part en France, mais en cachette, les Mémoires et Instructions politiques du feu P. Joseph, [6] capucin [7] qui était un des secrétaires du cardinal de Richelieu, ce sera un in‑fo[3] Nous aurons ici bientôt de Rouen, en deux volumes in‑fo, les Mémoires de feu M. de Sully [8] qu’il avait fait imprimer de son vivant en sa maison et qui n’ont jamais été vus que très peu. [4] On achève le Sennertus [9] à Lyon en trois volumes in‑fo, qui sera augmenté de trois traités nouveaux. L’impression en sera belle et bonne. [5] M. Walæus, [10] professor Anatomicus Lugduni Batavorum[6] y est mort depuis quelques mois, comme aussi a fait M. Veslingius [11] à Padoue [12] où il était professeur anatomique : il y est mort le dernier jour d’août ex febre continua maligna[7][13] pour laquelle il n’a été saigné [14] que deux fois en neuf jours ; et ainsi, est mort rôti. M. Riolan [15] avait donné une touche à ces deux hommes pour les obliger d’écrire contre son dernier livre qui est in‑fo[8] mais la mort qui les a pris les en a sauvés de la peine. Il est ici mort un fameux avocat huguenot [16] nommé M. Hérauld [17] (Desid. Heraldus, ille est qui scripsit olim in Tertullianum et Arnobium) ; [9] il avait querelle contre M. de Saumaise, [18] et faisait imprimer contre lui un volume in‑fo que l’on ne lairra pas d’achever, d’autant qu’il était fort près de sa fin. M. de Saumaise fait imprimer à Leyde [19] une apologie pour le feu roi d’Angleterre [20] et contre les Anglais qui lui ont tranché la tête. [10] Libertus Fromondus, [21] théologien de Louvain, [22] y a fait imprimer depuis peu Philosophiam Christianam de Anima, qui est un très bon livre. [11] Le roi, [23] la reine, [24] le Mazarin [25] et toute la cour sont ici. Le Mazarin demeure toujours caché et comme enfoui dans le Palais-Cardinal. [26] La reine chassa mardi au soir Mme de Beauvais, [27] laquelle était sa première femme de chambre, et qui avait été par ci-devant dans le grand secret de la cour et en grand crédit. Tous les courtisans en ont été fort étonnés. [12] M. d’Émery, [28] le surintendant rétabli, est malade d’une fièvre quarte [29] de laquelle M. Vautier [30] se fait fort de le guérir. Ceux de Bordeaux [31] sont bien les maîtres, et par delà. On dit ici que le Mazarin s’en va envoyer 6 000 hommes de renfort contre eux à M. d’Épernon. [32] Les Périgourdins se remuent pour leurs voisins. [13] Je vous baise les mains, et à tous nos amis, et suis, Monsieur, votre très humble et obéissant serviteur,

Patin.

De Paris, ce samedi 27e de novembre.

M. Riolan est aujourd’hui l’ancien [33] de notre École par la mort de M. Toutain. [34] M. le maréchal de La Meilleraye [35] n’est pas mort, comme l’on avait dit. On imprime ici un livre in‑fo latin de votre compatriote le P. Caussin [36] intitulé de Regno et Domo Dei[14] Le Mazarin a donné pour confesseur au roi un jésuite nommé le P. Paulin, [37] de Blois. [38] Famianus Strada [39] author libri de bello Belgico[15] en deux tomes, est mort à Rome le 6e de septembre.

Adieu Monsieur.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 27 novembre 1649

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0208

(Consulté le 18.10.2019)