Autres écrits : Observations de Guy Patin et Charles Guillemeau sur les us et abus des apothicaires (1648) : vii
Note [15]

Le raisonnement tenu feint d’ignorer que, les animaux cités n’étant pas des ruminants, il est peu probable de trouver dans leur estomac des pierres de nature semblable à celle du bézoard. Il rejoint néanmoins l’avis, développé dans le second paragraphe de l’observation vi, sur l’inutilité et le danger d’employer quelque pierre que ce soit en thérapeutique, car cela revient à obstruer les voies évacuatrices ; donc, le bézoard ne sert à rien et il est même nuisible.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Observations de Guy Patin et Charles Guillemeau sur les us et abus des apothicaires (1648) : vii. Note 15

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8160&cln=15

(Consulté le 17.09.2019)

Licence Creative Commons