À Charles Spon, le 16 décembre 1653
Note [16]

« est encore en débat ; en effet, je ne sais pas où l’eau va s’en écouler, chacune des deux parties s’appuie sur ses arguments, dont ce sera aux juges de trancher les méandres ».

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 16 décembre 1653. Note 16

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0334&cln=16

(Consulté le 06.12.2020)

Licence Creative Commons