À Hugues de Salins, le 30 avril 1655
Note [16]

« ce seront vos sortilèges, aime si tu veux être aimé » ; Sénèque (Lettres à Lucilius, livre i, lettre ix, § 6) :

Hecaton ait “ ego tibi monstrabo amatorium sine medicamento, sine herba, sine ullius veneficæ carmine : si vis amari, ama ”.

[Hecaton a dit : « Voici une recette pour te faire aimer sans drogue, ni herbe, ni incantation de quelconque sorcière : aime si tu veux être aimé »].

Guy Patin se réjouissait fort du nom de la femme de Salins : Marguerite de Bonamour (qu’il prénommait aussi Louise, par erreur), comme on le verra à la fin de cette même lettre.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 30 avril 1655. Note 16

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0401&cln=16

(Consulté le 23.10.2019)

Licence Creative Commons