Annexe : Déboires de Carolus, note 160.
Note [160]

« Qui peut entendre de telles choses sans retenir une larme ? » (Virgile, Énéide, chant ii, vers 6‑8) :

Quis talia fando
Myrmidonum Dolopumve aut duri miles Vlixi
temperet a lacrimis ?

[Devant de tels récits, qui parmi les Myrmidons ou les Dolopes, quel soldat du cruel Ulysse pourrait contenir ses larmes ?]

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Déboires de Carolus, note 160.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8010&cln=160

(Consulté le 20/04/2024)

Licence Creative Commons