À Charles Spon, le 30 janvier 1654
Note [17]

« comme un dieu patellaire », c’est-à-dire à qui on fait des offrandes dans une patelle (dieu lare). « On dit en burlesque d’un homme qui fait le suffisant, que c’est un petit saint de bois sur une pelle, ou qu’il fait le doux dieu dessus une pelle, par corruption, pour dire dessous un poèle, comme dit Pasquier » (Furetière). Le poèle est le dais sous lequel on porte le Saint-Sacrement dans les processions.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 30 janvier 1654. Note 17

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0337&cln=17

(Consulté le 03.12.2022)

Licence Creative Commons