À Charles Spon, le 13 avril 1657
Note [17]

Tallemant des Réaux (Historiettes, tome ii, page 259) a brocardé la curieuse manière de plaider qu’avait ce Rousset de Montauban, qui :

« en lisant les auteurs, mettait ce qu’il y trouvait de beau sur de petits morceaux de papier et jetait tout cela dans un tiroir ; puis, quand il faisait un plaidoyer, il tirait une poignée de ces billets comme à la blanque, {a} Dio te la mandi bona, {b} et il fallait que tout ce qu’il avait tiré entrât dans ce plaidoyer. »


  1. Loterie.

  2. « À la grâce de Dieu ».

V. note [10], lettre 35, pour Jean Juif, chirurgien de Richelieu.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 13 avril 1657. Note 17

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0477&cln=17

(Consulté le 08.12.2022)

Licence Creative Commons