De Charles Spon, le 21 novembre 1656, note 17.
Note [17]

« Ne rien admirer, c’est peut-être la seule façon, ô Patin, etc. ». Adaptation du premier vers d’une épître d’Horace (livre i, vi, à Numicius) :

Nil admirari prope res est una, Numici,
solaque quæ possit facere et seruare beatum
.

[Ne rien admirer, c’est peut-être la seule façon, ô Numicius, l’unique, d’être et de rester heureux].

V. note [17], lettre 450, pour le Rabat-joie des jansénistes… où le P. François Annat n’a en effet rien dit sur les médecins qui ont cautionné le miracle de la sainte Épine.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Charles Spon, le 21 novembre 1656, note 17.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9003&cln=17

(Consulté le 14/04/2024)

Licence Creative Commons