De Charles Spon, le 21 novembre 1656
Note [17]

« Ne rien admirer, c’est peut-être la seule façon, ô Patin, etc. ». Adaptation du premier vers d’une épître d’Horace (livre i, vi, à Numicius) :

Nil admirari prope res est una, Numici,
solaque quæ possit facere et seruare beatum
.

[Ne rien admirer, c’est peut-être la seule façon, ô Numicius, l’unique, d’être et de rester heureux].

V. note [17], lettre 450, pour le Rabat-joie des jansénistes… où le P. Annat n’a en effet rien dit sur les médecins qui ont cautionné le miracle de la sainte Épine.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Charles Spon, le 21 novembre 1656. Note 17

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9003&cln=17

(Consulté le 14.07.2020)

Licence Creative Commons