À Claude II Belin, le 4 janvier 1633
Note [18]

Le confort du voyage était meilleur en litière, « sorte de voiture suspendue sur des brancards et portée ordinairement par des mulets », qu’en carrosse, « vaisseau suspendu avec de grosses courroies sur quatre moutons, posé sur un train à quatre roues » (Furetière), où les cahots de la route étaient beaucoup moins bien amortis.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 4 janvier 1633. Note 18

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0014&cln=18

(Consulté le 05.12.2020)

Licence Creative Commons