À Claude II Belin, le 7 avril 1638, note 18.
Note [18]

Stenay, aujourd’hui une petite ville du département de la Meuse, était alors une possession des ducs de Lorraine, qui la cédèrent à la France en 1641. Pendant la Fronde, en 1650, elle devint la place d’armes des mécontents, qui s’y réfugièrent et firent un traité avec les Espagnols. Louis xiv y fit ses premières armes en l’assiégeant pour la prendre en 1654. Le traité des Pyrénées attribua la prévôté de Stenay à la famille de Condé qui l’a conservée jusqu’en 1791 (G.D.U. xixe s.).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 7 avril 1638, note 18.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0039&cln=18

(Consulté le 23/04/2024)

Licence Creative Commons