À Johannes Antonides Vander Linden, le 31 août 1657
Note [19]

Marco Cornacchini, professeur de médecine à Pise, mort en 1621, a laissé son nom à une poudre purgative, autrement connue sous la dénomination de pulvus catholicus illustrissimi Comitis de Warvich [poudre universelle de l’illustrissime comte de Warwick, son véritable inventeur]. Cette poudre cornachine est composée de scammonée d’Alep, d’acidule tartreux et d’oxyde d’antimoine blanchi par le nitrate de potasse ; elle est purgative, apéritive, hydragogue dans les obstructions et l’hydropisie.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 31 août 1657. Note 19

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1121&cln=19

(Consulté le 18.10.2019)

Licence Creative Commons