Annexe : Une mazarinade contre Théophraste Renaudot (1649)
Note [19]

Le contexte me fait penser que « la Chaux » est une déformation de « la Cathau », la laide dame de Beauvais brocardée dans le texte (v. supra note [9]).

Même sans attestation que j’aie su trouver dans un dictionnaire, la seule manière de comprendre cette conclusion est d’y donner un double sens grivois au verbe « porter » : pout une bête de somme, c’est servir de monture à une personne, et pour une femme, c’est coucher avec (sous) un homme.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Une mazarinade contre Théophraste Renaudot (1649). Note 19

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8227&cln=19

(Consulté le 05.10.2022)

Licence Creative Commons