À Claude II Belin, le 15 mai 1643
Note [2]

Guy Patin (ou son transcripteur) donnait ici à Anne d’Autriche, devenue veuve et régente, le titre de reine mère. La règle était de n’utiliser cette dénomination qu’après la majorité (13 ans) du roi son fils (soit 1651 pour Louis xiv) ; la coutume, que Patin allait respecter par la suite, était pourtant de ne parler de reine mère qu’après le mariage de son fils ; Anne d’Autriche restait donc reine de France et ne devint reine mère qu’en 1660, quand Louis xiv épousa Marie-Thérèse d’Autriche.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 15 mai 1643. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0082&cln=2

(Consulté le 27.09.2020)

Licence Creative Commons