À Charles Spon, le 2 juin 1645, note 2.
Note [2]

La jaunisse (ou ictère) est une coloration jaune de la peau qu’on attribuait alors, et non sans raison, à un « dégorgement de bile » : elle est liée à un excès de bilirubine (pigment dérivé de l’hémoglobine normalement excrété par le foie sous forme de bile) dans le sang. Trois mécanismes peuvent en être la cause : blocage des voies biliaires (calcul, tumeur), défaillance du foie (hépatites infectieuses, cirrhose, etc.), destruction excessive des globules rouges (hémolyse).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 2 juin 1645, note 2.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0122&cln=2

(Consulté le 21/02/2024)

Licence Creative Commons