À Charles Spon, le 23 mars 1649
Note [2]

Mme de Motteville (Mémoires, page 267) :

« Les conférences qui se faisaient à Saint-Germain, sur leurs prétentions, {a} furent interrompues par l’entrée de l’archiduc en France. Les ennemis du cardinal l’avaient fait venir pour empêcher l’accommodement que le premier président et les gens de bien de sa Compagnie avaient voulu faire ; cela ne servit qu’à les presser d’y travailler et réveiller la fidélité naturellement attachée à leur Corps, et dont il a donné dans tous les temps des marques ; de sorte qu’à l’exception de quelques emportés, qui étaient en petit nombre, le murmure fut grand contre le prince de Conti, Mme de Longueville et le coadjuteur qui semblaient vouloir continuer la guerre avec le secours des Espagnols. Ils avaient fait conseiller à l’archiduc de faire sommer Guise {b} de se rendre et il avait bien voulu voir s’ils y avaient quelque intelligence ; mais ayant trouvé que Bridieu, qui y commandait, ne paraissait avoir envie de l’y laisser entrer, il se retira sans entreprendre de l’attaquer. Aussi on crut alors que ce n’était qu’une feinte qu’ils l’avaient obligé de faire pour s’en servir dans des desseins différents qu’ils avaient, si ce n’est qu’en effet il eût lui-même quelques vues qu’on ne savait pas.
Les généraux {c} voyant que l’approche de l’armée des Espagnols était plus capable, en l’état des choses, de leur faire perdre le peu de crédit qui leur restait que de l’augmenter pour tirer du ministre {d} ce qu’ils pourraient, firent donner un arrêt par lequel on ordonna que la vente de ses meubles serait continuée. »


  1. Les prétentions des généraux frondeurs.

  2. La ville de Guise, v. note [18], lettre 234.

  3. Frondeurs.

  4. Mazarin.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 23 mars 1649. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0168&cln=2

(Consulté le 06.06.2020)

Licence Creative Commons