À André Falconet, le 2 mai 1659, note 2.
Note [2]

La cour ne quitta pas les proches environs de Paris avant le 21 juin, où commença le grand voyage de plus d’une année pour la paix des Pyrénées et le mariage du roi.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 2 mai 1659, note 2.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0561&cln=2

(Consulté le 25/06/2024)

Licence Creative Commons