L. 561.  >
À André Falconet,
le 2 mai 1659

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

Monsieur, [a][1]

Je voudrais bien avoir quelque bonne nouvelle digne de vous être mandée. On dit seulement que dans huit jours on publiera une surséance d’armes. [1] On fait marcher quelques troupes vers la frontière pour l’exécution de la paix. [2] Le duc d’Orléans [3] et le cardinal Mazarin [4] ont tous deux la goutte. [5][6] On dit que le roi [7] sortira de Paris vers le 28e de ce mois, on parle de Fontainebleau, [8] de Compiègne, [9] d’Amiens, [10] mais tout cela est incertain. [2]

M. Troisdames [11] m’a parlé de M. Chanlate, [12] et m’a prié de vous mander qu’il voudrait bien qu’il prît des eaux de Saint-Myon, [13] que l’on pourrait faire apporter d’Auvergne à Lyon, où il les prendrait sans sortir de sa maison. Je lui ai promis de vous le mander et de vous prier d’y penser. Il dit que le voyage de Bourbon [14] est trop long, il en parle comme Galien [15] dit que Thucydide [16] a décrit la peste [17] d’Athènes, tanquam idiota, sed non tanquam artifex idoneus, et peritus medicus[3]

Voilà Noël Falconet [18] qui étudie auprès de moi, comme faisait Scipion [19] auprès d’Ennius qui, teste Claudiano[20][21]

Hærebat doctus lateri, castrisque solebat
Omnibus in medias Ennius ire tubas
[4]

Det Dominus meliora, et quod est apud Sallustium, ei bene facere ex consuetudine in naturam vertat[5][22] Je vous prie de faire mes recommandations à Mme Falconet. Je vous baise les mains et suis de tout mon cœur votre, etc.

De Paris, ce 2d de mai 1659.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 2 mai 1659

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0561

(Consulté le 23.10.2019)