À André Falconet, le 8 mars 1667, note 2.
Note [2]

Abdolonyme (ou Abdalonyme), descendant des rois de Sidon (aujourd’hui Saïda, au Liban), était réduit par la pauvreté à cultiver un jardin. En 332 av. J.‑C., Alexandre le Grand voulant placer sur le trône de Sidon un roi qui lui fût attaché, tira Abdolonyme de son obscurité en lui donnant la couronne (G.D.U. xixe s.).

Guy Patin faisait allusion à la relation de Quinte-Curce (Histoire d’Alexandre le Grand, livre iv, chapitre 1) où se lit cette phrase au sujet d’Abdolonyme : Causa ei paupertatis sicut plerisque probitas erat [La cause de sa pauvreté, comme pour bien des gens, était sa probité].

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 8 mars 1667, note 2.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0903&cln=2

(Consulté le 25/04/2024)

Licence Creative Commons