De Pierre Louvet, le 22 janvier 1657, note 2.
Note [2]

Cicéron (Lettres familières, livre xv, épître 6) :

“ Lætus sum laudari me ”, inquit Hector, opinor apud Nævium, “ abs te, pater, a laudato viro ; ” ea est enim profecto iucunda laus, quæ ab iis profiscitur, qui ipsi in laude vixerunt.

[« J’aime à être loué par vous, mon père, par un homme qu’on loue » dit, je crois, l’Hector de Nævius. En effet, si les éloges ont du prix, c’est dans la bouche de ceux qui en ont su mériter eux-mêmes].

Cnæus Nævius est un dramaturge romain du iiie s. av. J.‑C., dont il ne reste que de rares fragments, avec quelques vers d’une pièce intitulée Hector proficiscens [Le Départ d’Hector], tel celui qu’a cité Cicéron. Je n’ai pas trouvé pourquoi Louvet mêlait Plaute à cette citation (en pouvant laisser croire au lecteur que Nævius était le personnage d’une de ses comédies).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Pierre Louvet, le 22 janvier 1657, note 2.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9050&cln=2

(Consulté le 24/04/2024)

Licence Creative Commons