À Charles Spon, le 1er avril 1650, note 20.
Note [20]

La gabelle était l’impôt sur le sel. Les bourgeois de Paris, presque tous rentiers de l’Hôtel-de-Ville, prêtaient une attention particulière au bon recouvrement de la gabelle, car c’est sur elle qu’était indexée leur rente.

Moulins (Allier) était la capitale du Bourbonnais, ancienne seigneurie des ducs de Bourbon.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er avril 1650, note 20.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0223&cln=20

(Consulté le 26/02/2024)

Licence Creative Commons