À André Falconet, le 15 décembre 1670, note 20.
Note [20]

Quatrième chambre est une locution aussi obscure que l’endroit qu’elle peut désigner, sans doute une arrière-salle d’auberge, à laquelle on accédait après avoir franchi quatre portes. V. supra note [9] pour le meurtre du banquier lyonnais Jean Grimod.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 15 décembre 1670, note 20.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0997&cln=20

(Consulté le 24/02/2024)

Licence Creative Commons