À Charles Spon, le 28 septembre 1655
Note [22]

Cet abbé Margotin (de prénom inconnu) est sans doute celui dont parle le Dictionnaire de Port-Royal (page 717, sans le dire abbé), « qui demeure chez le libraire Le Petit <et> sert d’intermédiaire entre Port-Royal et le président Guillaume de Lamoignon pour essayer de faire libérer le libraire Charles Savreux [v. note [44] des Déboires de Carolus], arrêté à cause de la distribution des Lettres Provinciales de Pascal en 1656 » (v. note [28], lettre 480).

Georg Horn ne comptait pas Mazarin dans ses Séjans, mais Guy Patin pensait bien qu’il devait aussi s’y reconnaître.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 28 septembre 1655. Note 22

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0417&cln=22

(Consulté le 26.01.2020)

Licence Creative Commons