À Charles Spon, le 29 mai 1648
Note [24]

« je considère que les Arabes ont été plus féconds que les Grecs en ceci seulement qu’ils ont reconnu le séné, nous ne pouvons nous priver ni de son action, ni de son utilité. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 29 mai 1648. Note 24

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0156&cln=24

(Consulté le 21.10.2019)

Licence Creative Commons