À Charles Spon, le 8 juillet 1650, note 24.
Note [24]

En 1597, Nicolas Piètre, bachelier de médecine, avait disputé sa seconde quodlibétaire sous la présidence d’Albert Le Fèvre sur la question An a flatu indicatio refrigerandi ? [Le pet ne fournit-il pas une indication qu’il convient de réfrigérer ?] avec conclusion affirmative (Baron).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 juillet 1650, note 24.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0236&cln=24

(Consulté le 18/04/2024)

Licence Creative Commons