À Charles Spon, les 21 et 22 novembre 1652
Note [25]

« Je ferai bientôt imprimer les Disputations médicales de feu [piæ memoriæ, de pieuse mémoire] M. Caspar Hofmann, notre ami de naguère ; s’il vous plaît d’y ajouter quelque chose en son honneur, nous vous en saurons profondément gré. »

Guy Patin convenait ne pas comprendre ce dont il s’agissait, mais devinait peut-être juste. Le titre Disputationes medicæ ne figure pas dans la bibliographie de Caspar Hofmann ; il s’agissait vraisemblablement des thèses qu’il avait soutenues à Altdorf pour obtenir son doctorat en médecine (Jestaz) :

  • Disputatio de venarum orgine secundum Aristotelem… [Discussion sur l’origine des veines selon Aristote…] (1615, 20 pages) ;

  • Disputatio medica de natura pulsuum… [Discussion médicale sur la nature des pouls…] (1618, 16 pages) ;

  • Theses de hepate, eiusque usu secundum Aristotelem… [Thèses sur le foie et sa fonction selon Aristote…] (1621, 20 pages) ;

  • Theses de pulmone, eiusque usu secundum Aristotelem… [Thèses sur le poumon et sa fonction selon Aristote…] (1622, 12 pages).

Patin n’est revenu qu’une fois sur ce recueil, dans sa lettre du 16 janvier 1654 à Johann Georg Volckamer (note [1]).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, les 21 et 22 novembre 1652. Note 25

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0297&cln=25

(Consulté le 24.01.2021)

Licence Creative Commons