À Charles Spon, les 21 et 22 novembre 1652, note 25.
Note [25]

« Je ferai bientôt imprimer les Disputations médicales de feu {a} M. Caspar Hofmann, notre ami de naguère ; s’il vous plaît d’y ajouter quelque chose en son honneur, nous vous en saurons profondément gré. » {b}


  1. Piæ memoriæ, « de pieuse mémoire ».

  2. Cette lettre ne figure pas dans notre édition, qui contient 64 lettres de Guy Patin à Johann Georg Volckamer.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, les 21 et 22 novembre 1652, note 25.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0297&cln=25

(Consulté le 15/04/2024)

Licence Creative Commons