À Charles Spon, le 23 novembre 1657
Note [28]

Outre la barbe qui pousse au-dessus des lèvres et que Guy Patin lui-même arborait, la moustache était aussi une mèche de « cheveux qu’on laisse croître et pendre à côté des joues. Les hommes portaient autrefois une longue moustache du côté gauche » (Furetière). Dans un sens comme dans l’autre, je n’ai pas su trouver pourquoi Patin faisait ici des moustaches un attribut des chirurgiens.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 23 novembre 1657. Note 28

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0504&cln=28

(Consulté le 21.04.2021)

Licence Creative Commons