À Hugues II de Salins, le 29 octobre 1658, note 28.
Note [28]

« c’est seulement la dénomination embrouillée d’un médicament purgatif, pour que les malades soient plus facilement dupés. »

Sirop magistral (L’Encyclopédie) :

« est composé d’un grand nombre de purgatifs des plus forts, aussi est-il un puissant hydragogue ; mais ce n’est pas la peine d’entasser douze ou quinze drogues pour purger efficacement lorsqu’on peut obtenir le même effet avec une seule. Le sirop de nerprun purge aussi bien et plus sûrement que ce sirop très composé. »

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 29 octobre 1658, note 28.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0544&cln=28

(Consulté le 17/04/2024)

Licence Creative Commons