Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3c. Novembre 1651-novembre 1652, Affaires de l’Université
Note [28]

Fondée au milieu du xve s., l’Université de Nantes avait difficilement survécu au rattachement du duché de Bretagne à la couronne de France (mariage de la duchesse Anne avec le roi Charles viii en 1491). Devenue Académie royale (Academia regia), l’Université nantaise entra en concurrence, politiquement défavorable, avec celle de Rennes et entama un lent déclin : réunie à sa rivale dans les années 1730, elle disparut entièrement à la Révolution et ne fut recréée qu’en 1961.

La tentative de restauration évoquée dans ce paragraphe, confiée au premier président du Parlement de Paris, échoua et n’a guère laissé de traces (que j’aie su trouver) dans les ouvrages d’histoire universitaire ou dans les recueils d’ordonnances royales.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Commentaires de la Faculté rédigés par le doyen Guy Patin (1650-1652) : 3c. Novembre 1651-novembre 1652, Affaires de l’Université. Note 28

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8188&cln=28

(Consulté le 24.11.2020)

Licence Creative Commons