À Charles Spon, le 2 août 1652
Note [29]

Les esquilles sont les petits fragments d’un os fracturé. La présence de vers était alors un signe commun de putréfaction et de purulence dans une plaie.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 2 août 1652. Note 29

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0292&cln=29

(Consulté le 06.07.2022)

Licence Creative Commons