À Charles Spon, le 30 novembre 1655
Note [29]

« bien qu’il soit dans l’intimité des dieux », Horace, Satires, livre ii, vi, vers 50‑52 :

Frigidus a rostris manat per compita rumor ;
quicumque obvius est, me consulit : “ O bone, nam te
scire, deos quoniam propius contingis oportet. ”

[Une rumeur glaçante venue du forum se répand par les carrefours ; tous ceux qui me croisent demandent : « Ô mon bon, tu dois bien savoir qu’en penser, puisque tu es dans l’intimité des dieux. »]

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 30 novembre 1655. Note 29

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0428&cln=29

(Consulté le 08.12.2022)

Licence Creative Commons