À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1658
Note [29]

« Sois utile sans nuire » : maxime médicale antique proche du fameux Primum non nocere [En premier, ne pas nuire], qui se dit aussi Si non prosis, saltem non noceas. L’index du Littré Hip n’en procure pas d’autre source hippocratique que cette phrase du traité De l’usage des liquides (vol. vi, page 121) :

« Dans les choses qui peuvent nuire ou servir, il faut d’un côté rester en deçà du dommage, de l’autre aller jusqu’à l’utilité. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Daniel Horst, le 8 mars 1658. Note 29

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1131&cln=29

(Consulté le 18.10.2019)

Licence Creative Commons