À Claude II Belin, le 3 mars 1635
Note [3]

Après avoir habité dans la partie nord de la rue des Lavandières-Sainte-Opportune, près du cloître Sainte-Opportune (v. note [7], lettre 1), Guy Patin demeurait depuis le 1er octobre 1634 (« la Saint-Rémy dernière ») à l’autre extrémité de la rue des Lavandières (v. note [7], lettre 1), près de la rue Saint-Germain-l’Auxerrois. Les plans de l’époque y relèvent deux maisons pouvant correspondre à ce qu’il appelait l’Étoile : la « maison de l’Étoile » sur le côté est (aujourd’hui pair) et, presque en face, la « maison de la Belle Étoile, de l’Étoile » sur le côté ouest (impair).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 3 mars 1635. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0021&cln=3

(Consulté le 16.09.2019)

Licence Creative Commons