À Charles Spon, le 12 décembre 1642
Note [3]

Guy Patin, en prévision de ce qu’il pourrait avoir à écrire ou à déclamer, notait soigneusement tout ce qu’il jugeait mémorable. Il enregistrait notamment les détails biographiques remarquables sur les personnes qu’il estimait, les « lieux communs » (citations surtout latines) glanées au fil de ses lectures, et le journal de sa correspondance (date, destinataire et contenu succinct des lettres qu’il envoyait). On retrouve des bribes de ce travail de fourmi, ce qu’il appelait ici « mes mémoires », dans les recueils manuscrits Montaiglon du Collège de France et de la BIU Santé : v. le Manuscrit 2007 de la Bibliothèque interuniversitaire de santé (recueil Peÿrilhe).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 12 décembre 1642. Note 3

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0075&cln=3

(Consulté le 11.05.2021)

Licence Creative Commons