À André Falconet, le 27 juillet 1668, note 3.
Note [3]

Hippocrate a exposé ses idées sur les relations entre l’équilibre des saisons et la santé humaine dans son traité De l’Air, des eaux et des lieux, dont le premier paragaphe commence ainsi (Littré Hip, volume 2, page 13) :

« Celui qui veut approfondir la médecine doit faire ce qui suit : il considérera d’abord les saisons de l’année et l’influence respective que chacune d’elles exerce ; car non seulement elles ne se ressemblent pas l’une l’autre, mais encore, dans chacune d’elles, les vicissitudes apportent de notables différences […]. »

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 27 juillet 1668, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0938&cln=3

(Consulté le 19/04/2024)

Licence Creative Commons