À Christian Buncken, le 12 mars 1655, note 3.
Note [3]

Outre sa thèse de Rheumatico affectu [sur la Maladie rhumatismale] (Iéna, 1649, v. note [10], lettre latine 98), Christian Buncken en avait disputé et publié une autre (ibid. 1646), de Febre ardente [sur la Fièvre ardente] ; Guy Patin les lui réclamait sans résultat.

V. note [7] de la lettre de Claude ii Belin, datée du 31 janvier 1657, pour le « Livre des maladies incurables » de Bruno Seidel (Francfort, 1593) et sa réédition en 1662 (Leyde) avec dédicace à Patin.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Christian Buncken, le 12 mars 1655, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1066&cln=3

(Consulté le 25/04/2024)

Licence Creative Commons