À Christiaen Utenbogard, le 22 mars 1657
Note [3]

La racine de la scorsonère d’Espagne [Scorzonera Hispanica], vulgairement appelée salsifis noir, est un légume comestible (Furetière) :

« Cette racine se mange après avoir été cuite et ratissée [raclée], et se met à plusieurs sauces. Son nom lui vient d’Espagne, d’autant qu’elle est souveraine contre la morsure de la vipère, qu’ils nomment en leur langue scurzo. Matthiole dit en avoir fait le premier la description […] et rapporte qu’un Espagnol, ayant vu pratiquer ce remède en Afrique où il était esclave, en trouva en Catalogne et en donna le jus en breuvage à plusieurs personnes qui avaient été mordues de vipères, qu’il guérit incontinent ; ce qui la fit appeler scurzonera, comme qui dirait vipérine. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Christiaen Utenbogard, le 22 mars 1657. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1110&cln=3

(Consulté le 05.12.2022)

Licence Creative Commons