De Samuel Sorbière, le 27 mai 1646
Note [3]

V. note [16], lettre 146, pour le livre sur la transsubstantiation que Claude i Saumaise, alias Simplicius Verinus, venait de publier (Leyde, 1646), ripostant à la Discussio anonyme de Grotius (1645) contre l’Apologeticus d’André Rivet (1643). Le véritable fond du débat était la réconciliation des protestants et des catholiques, à laquelle les théologiens calvinistes de Leyde s’opposaient vigoureusement.

Le papier lissé, charta dentata, était, dans l’Antiquité romaine, un papier poli à l’aide d’une dent de sanglier (Gaffiot) : « les maîtres écrivains lissent leur papier » (Furetière) ; mais le terme est à prendre ici dans son sens figuré, pour désigner une plume châtiée et respectueuse, sinon bienveillante.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Samuel Sorbière, le 27 mai 1646. Note 3

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9091&cln=3

(Consulté le 02.02.2023)

Licence Creative Commons