À Charles Spon, les 19 et 22 octobre 1649, note 34.
Note [34]

« Nous sommes tombés en des temps fort malheureux ;  où c’est une loi du destin que tout périclite et aille à rebours. Nous sommes complètement anéantis, et la Fortune n’a pas de retour » ; soudure de deux citations de Virgile :

  • Sic ominia fatis/ In peius ruere ac retro sublapsa referri (Géorgiques, chant i, vers 199‑200) ;

  • Funditus occidimus neque habet Fortuna regressum (Énéide, chant xi, vers 411, v. note [44], lettre 155).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, les 19 et 22 octobre 1649, note 34.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0203&cln=34

(Consulté le 22/02/2024)

Licence Creative Commons